Le mot du Président

Edito du numéro de Décembre 2019

Alors que nous nous dirigeons vers la fin de l’année, nous voici au rendez-vous de notre dernier numéro annuel de La Lorgnette.

Et pour cet édito, je voudrais revenir sur l’organisation territoriale de nos collectivités.

Si aujourd’hui le « débat politique » est très nourri, si les projets, les lois, les décrets, les réformes s’enchaînent dans une volonté de « changement de modèle », une réflexion récurrente se pose : la méconnaissance des citoyens sur les collectivités qui les entourent et les services qui en dépendent. Quels rôles, quelles compétences des communes, des intercommunalités, du département, de la Région ?

Depuis la loi NOTRe, les choses ont changé. Les personnes que nous sommes n’ont pas forcément suivi ou mesuré les changements opérés. Peut-être avons-nous pas, ou mal communiqué sur le « qui fait quoi ».

En ce qui concerne la Communauté de Communes, son statut, un peu particulier il est vrai, ne contribue pas à sa lisibilité. Certains ne trouveront pas sa légitimité, allant même dans le débat à opposer Commune et CdC. N’oublions pas que l’un est l’émanation de l’autre.

La place et le rôle du Rouillacais est incontestable. D’ailleurs, le territoire a été défendu avec force et vigueur lors du débat sur la reconfiguration des périmètres.

Pour ce qui est des compétences de notre collectivité, nous nous efforçons de vous faire suivre l’actualité à travers les pages de notre journal intercommunal. Aucune  des compétences prises ici ne l’ont été sans le débat et le vote des délégués communautaires et des conseillers municipaux. Sur notre territoire, la CdC, fondée il y a maintenant 27 ans, a bien été le fruit de la volonté des élus et des maires de l’époque, de créer un outil commun pour faire ensemble ce qui n’aurait pu être fait seul, et cela continue aujourd’hui.

A nous d’expliquer et de réexpliquer aux citoyens qui fait quoi des communes et de la CdC. Dans ce contexte, l’harmonie et la cohésion entre ce « bloc » est indispensable. Notre territoire, à taille humaine, nous permet une certaine agilité dans nos domaines de compétences.

Après ces quelques réflexions, je ne voudrais pas finir mon propos sans vous faire part du départ à la retraite de Michelle MOREAU (Aubouin), Directrice de la collectivité depuis sa création. Je voudrais être au travers de ces quelques lignes, l’interprète de tous les élus communautaires, communaux, des maires, des agents, des secrétaires de mairies et des usagers avec lesquels elle a été en contact, pour la remercier de son dévouement, son implication, son professionnalisme. Elle aura accompagné cette structure, de sa création jusqu’à aujourd’hui, avec attachement et opiniâtreté, sur chacun des projets portés par la collectivité. Nous la remercions et lui souhaitons de profiter pleinement de sa nouvelle vie. Une page se tourne avec elle, une autre s’ouvre avec Edouard Ganne, nouveau DGS, dont vous trouverez le portrait dans ces pages.

Je vous souhaite une bonne lecture, et surtout de bonnes fêtes de fin d’année à vous et l’ensemble de vos proches.

EDITO - LORGNETTE JUIN 2019

Alors que la saison s’écoule, la saison estivale approche. Le dynamisme de notre territoire va encore une fois se vérifier. La multitude de sollicitations et de manifestations à venir vont divertir et mobiliser. Le Rouillacais bouge, bouger avec lui. Il suffit de choisir : sport, culture, patrimoine,… il y en aura pour tous. Quelques manifestations au passage : Les Sarabandes à Saint-Genis d’Hiersac (28-30 juin), le festival Opéra des Champs (20-30 juillet), Echall’Arts (2-4 août), le concours hippique d’Auge Saint-Médard, les rendez-vous des Bouchauds, les animations de la médiathèque, le concours hippique d’Auge Saint-Médard, la marche de Mareuil, la finale du Championnat de France de rallye routier à Rouillac (19-20 octobre)… tous sont des classiques auxquels l’Eté Actif vient s’ajouter (15 juillet – 9 août), comme le tour Charente VTT et le contre la montre à Douzat.

Vos élus ont souhaité aider et accompagner le plus grand nombre d’initiatives et d’événements proposés par les associations locales. Toute cette dynamique fait connaître et rayonner nos villages et nos hameaux. L’attractivité se cultive, merci à ceux qui y contribue par leurs apports, par leur énergie.

Si l’été est un temps festif et de repos pour certains, nos projets continuent. Ainsi, nous devrions pouvoir inaugurer très prochainement le pôle enfance. Tant attendu, il permettra, à la rentrée, de répondre aux nombreuses demandes insatisfaites. C’est un outil et un projet d’ampleur (environ 2 millions d’euros).

Juste un mot sur les autres projets en cours :

-       La MSAP - Maison de Services Au Public - est au stade du dépôt du permis de construire et en attente du financement de l’Etat

-       Le choix du terrain pour accueillir la Maison de santé est acté, le projet de santé établi par les professionnels de santé a été validé par l’ARS (Agence Régionale de Santé), une consultation a été lancée pour choisir un maître d’œuvre

-     Le projet de développement économique et touristique de la Ferme des Bouchauds a été inscrit dans le Contrat de Dynamisation et de Cohésion signé avec la Région Nouvelle-Aquitaine, l’appel d’offres pour les entreprises a été lancé.

Seul le PLUi (Plan Local d’Urbanisation intercommunal) a subi un temps d’arrêt suite à la liquidation du cabinet d’urbanisme et à son remplacement.

De tout cela nous en reparlerons dans le prochain numéro.

Dans cette attente, je vous adresse mes plus vifs encouragements pour participer aux festivités du territoire et vous souhaite une bonne lecture.

Pensez-vous que notre site est :

Voir les résultats