Le mot du Président

EDITO - LORGNETTE AVRIL 2018

A l’heure où nous attaquons la phase finale de notre Projet de Territoire, il est question « d’attractivité du territoire » : thème central des discussions que nous entretenons autour de la perception que nous nous faisons du Rouillacais, pour les dix à quinze ans à venir.

Chaque maillon de l’organisation territoriale française travaille d’arrache-pied à cette question.

A l’heure où l’Etat délaisse ou délègue ses missions et compétences, à l’heure où les ressources se raréfient, c’est un sacré challenge que de développer l’attractivité dans cette période troublée.

Nous avons des atouts sur notre territoire : l’augmentation de la démographie, des emplois locaux à plus de 60 %, des équipements et des services de proximité, une qualité de vie et un riche patrimoine.

Mais nous avons aussi nos faiblesses. Nous sommes un territoire rural et, aujourd’hui plus encore, nous ressentons l’opposition du monde urbain au monde rural au travers des lois, décrets et ordonnances pris par les technocrates parisiens.

Le déséquilibre financier idéologique nous handicape et nous freine dans notre développement. Un exemple concret : la planification urbanistique (PLUi / SCOT), certes nécessaire, mais beaucoup trop restrictive et contraignante pour nos contrées rurales.

Cependant nous redoublons d’efforts et d’initiatives. A ce titre, le chantier du Très Haut Débit commence en ce début de printemps dans les zones les moins pourvues du Rouillacais. Le renforcement des systèmes radios et satellitaires va s’opérer pendant le déploiement.

Les différents projets structurants suivent leurs cours : le pôle enfance jeunesse, l’aménagement de la Ferme des Bouchauds,...

Dans le même temps, un travail important est déployé en direction du renforcement des services à la population, le succès de la maison des services au public, la réflexion sur l’offre de soins, le maintien du commerce, l’installation des entreprises… Ce travail nous mobilise et nous pousse à investir, à innover et à mutualiser.

Nous avons également fait le choix d’accentuer notre soutien aux associations locales pour qu’elles puissent développer leurs activités et leurs projets.

Dans ce contexte délicat et confus, nous affirmons notre volonté d’avancer, de construire et de structurer notre Rouillacais, avec les moyens et les idées qui nous ont toujours animés : faire ensemble ce que l’on ne peut faire seul (bloc communal), faire pour et en direction de la population et des citoyens que nous sommes tous.

 

Bonne lecture

Juillet 2018

L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Pensez-vous que notre site est :

Voir les résultats