Le ROUILLACAIS, entre histoire et innovation

Un projet de territoire pour...

Le Projet de Territoire de la Communauté de Communes du Rouillacais a été présenté en séance plénière le 15 juin dernier, à Genac. Environ 80 personnes ont participé à cette présentation : élus, chefs d’entreprises, présidents et membres d’associations, « personnalités » du Rouillacais, agents administratifs de la collectivité et des mairies composés l’assemblée.

Voici une présentation succincte du travail réalisé et des principes et axes de développement retenus pour le territoire de demain. 

Rappel historique

1992 :

·         Création de la Communauté de Communes du ROUILLACAIS

·         Lancement de la réflexion aboutissant au premier Projet de Territoire du ROUILLACAIS

25 ans après :

·         Faire le point sur ce qui a été réalisé au service du territoire

·         Prendre en compte l’évolution du territoire

·         Prendre en compte les nouveaux besoins des habitants, des entreprises et associations

2017 :

·         Lancement des travaux de réflexion sur le second Projet de Territoire

 

Une année d’études et de réflexions des élus pour définir un projet ambitieux et réaliste, à destination de toutes les composantes de notre territoire, mais aussi des futurs habitants et des nouvelles entreprises qui nous rejoindront, voici le défi que nous avons relevé.

Juin 2018 : Un nouveau Projet de Territoire, feuille de route pour les 12 prochaines années

« Le ROUILLACAIS entre histoire et innovation », voici en quelques mots notre ambition pour notre territoire.

Une démarche participative

Un Projet de Territoire, projet de tout notre territoire au service de tous, élus, forces vives, habitants, jeunes et anciens …

Une démarche participative ayant mobilisé conseillers communautaires actuels et anciens, conseillers municipaux, agents de la Communauté de communes, secrétaires des mairies du territoire, entreprises et associations, habitants, jeunes et anciens …

Un comité de pilotage composé d’élus communautaires a été créé. 

Alimenté par les remarques, avis et pistes d’évolutions recueillis au travers des ateliers, il a réalisé les choix d’orientations politiques et stratégiques qui sont le socle de notre Projet de Territoire.

Quelques chiffres :

·       Au lancement de la réflexion : près de 180 participants mobilisés lors de 6 séminaires de travail

·       Pendant le diagnostic de notre territoire : près de 200 participants mobilisés lors de 10 ateliers de réflexion

·       Près de 300 habitants de notre territoire nous ont transmis leurs réflexions et attentes au travers d’un questionnaire

·   15 réunions de travail du comité de pilotage pour aboutir au Projet de Territoire que nous vous présentons aujourd’hui

 

Quatre grands principes pour notre territoire

Notre Projet de Territoire s’appuie sur quatre grands principes directeurs qui animent nos élus.

Le développement territorial au service de l’attractivité du territoire :

·         Enjeu : la qualité de vie existante sur notre territoire et de ses impacts en termes d’évolution de sa population.

Le développement et le renforcement de l’esprit communautaire, et de la solidarité entre Communauté de Communes et communes :

·     Enjeu : l’union de l’ensemble des élus du territoire en vue de la mise en œuvre de notre Projet de Territoire, et l’implication des mairies dans la réflexion et la mise en œuvre de projets structurants.

L’intégration du volet environnement et de développement durable dans tous les axes de développement du Projet de Territoire

·         Enjeu : la qualité de vie et l’attractivité du territoire, ainsi que son développement harmonieux et de son image en termes de développement durable.

Lintégration du volet Handicap dans tous les axes de développement du Projet de Territoire :

·     Enjeu : le positionnement du ROUILLACAIS comme étant un territoire inclusif et innovant, et de disposer d’un « marqueur territorial » de type « Le ROUILLACAIS, un territoire qui intègre le handicap ».

 

Trois grands axes de développement pour notre territoire

Ces quatre principes fondateurs structurent les trois grands axes de développement qui ont été retenus :

·         Un Projet de Territoire au service des habitants, via le développement de la qualité de vie sur le territoire

·         Un Projet de Territoire au service des entreprises et associations, via le développement économique du territoire

·         L’amélioration de la connaissance du territoire et de ses ressources, via la promotion territoriale

Le développement de la qualité de vie sur le territoire

·      Développer une offre d’habitat correspondant aux différents besoins de nos habitants, jeunes, actifs, personnes âgées … au travers d’un « plan habitat »

·        Coordonner et suivre la mise en œuvre du Schéma petite enfance, enfance, jeunesse, vie sociale et accès aux droits afin de dimensionner les services existants pour correspondre aux futurs besoins des habitants et de mettre en cohérence les services existants

·       Développer et diversifier l’offre de services existante sur le territoire

·       Etudier et identifier les composantes d’un « projet 3ème et 4ème âge » afin de répondre aux attentes et aux besoins des séniors du territoire

·    Développer une stratégie de maintien et d’harmonisation des équipements en lien avec l’éducation afin de pérenniser les écoles existantes sur le territoire

·        Définir et coordonner la mise en œuvre d’un « plan déplacement » à l’échelle du territoire afin de développer et de mettre en cohérence les différentes modalités

Le développement économique du territoire

·    Créer et gérer une réserve foncière à destination des entreprises sur le territoire afin de proposer aux entreprises des ressources « bâti et non-bâti » répondant à leurs contraintes et leurs besoins

· Développer des modalités alternatives d’hébergements à destination des entreprises afin de favoriser le développement des modes alternatifs de fonctionnement des entreprises

·   Créer et développer un forum annuel des associations » afin d’améliorer la connaissance des associations et des habitants en ce qui concerne le tissu associatif existant et de favoriser le renouvellement du bénévolat

 

La promotion territoriale

·    Créer une base de données territoriale afin de disposer d’un inventaire complet et régulièrement mis à jour des ressources du territoire

·     Développer l’accès aux éléments patrimoniaux, d’une offre évènementielle, et d’un label ou d’une certification » afin de favoriser le développement et la valorisation du patrimoine territorial

·     Développer et animer une stratégie de communication territoriale afin d’élaborer et de mettre en œuvre un plan de communication pluriannuel s’appuyant sur les nombreux médias disponibles

La gouvernance du Projet de Territoire

Le dispositif de gouvernance du Projet de Territoire doit permettre de clarifier le positionnement des élus et des membres de la société civile afin de faciliter le « travailler ensemble ».

Un « laboratoire d’idées » a vocation à recueillir des « idées » issues tant des élus du territoire que des autres composantes du territoire (habitants, entreprises et associations), d’en mener une première étude afin d’en effectuer « un premier tri » avant transmissions aux élus pour choix et arbitrages.

Août 2018

L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    

Pensez-vous que notre site est :

Voir les résultats